A deux pas des Haras nationaux du Pin dans l’Orme, j’ai eu la chance d’intervenir sur un bel site afin de créer les conditions optimales pour les chevaux, je me suis donc attaché à la géobiologie et aux champs de torsion gauches créés par les pollutions électriques notamment. Je me suis attaché également à dynamiser le captage d’eau souterrain qui est bu quotidiennement par les animaux.

Les responsables m’ont confié également la mission d’essayer de « débloquer » énergétiquement les chocs émotionnels sur 6 chevaux problématiques.

Mes soins ont consisté à rentrer en communication avec leurs blessures affectives et à les libérer de leurs phobies et de leurs blocages. Je suis intervenu sur place puis à distance. Ce fût une première pour moi. J’avais tenté l’expérience sur des bovins mais pas sur ces « bêtes de course tout en muscle ».

Banner Content

0 Comments

Leave a Comment